Mario Strikers charged football (le test)

Publié le par play-game


 

Mario Strikers charged football est une exclusivité de la Wii, c'est la suite directe de Mario Smash Football, sorti fin 2005 sur GameCube. Cet épisode sorti le 25 mai 2007 (je sais j'ai un peu de retard, mais mieux vaut tard que jamais...!!!). Plus fun, plus coloré et surtout plus varié que son aîné, ce nouveau Mario Football avance un bagage plus gonflé. L'arrivée du multijoueur Online sur Wii n'y est pas étranger.

Mario Strikers Charged Football

Mettons nous tout de suite dans l'ambiance, Mario Strikers charged Football, n'est pas un jeu de sport à proprement parler, pour ceux qui ne connaissent pas la série et qui s'attendent à un PES ou un fifa avec les personnages de Nintendo, STOP!!! Arrêtez vous là!!! Vous l'aurez donc bien compris, Mario Strikers charged Football c'est de l'arcade pure et dur qui n'a de football que son nom est le ballon rond a envoyé au fond des filets, car derrière pas d'arbitre et tant mieux on se rentre dedans comme s'il s'agissait d'un match de foot US!!! Sans oublier les objets sans lesquels il ne s'agirait pas d'un jeu Mario... Finallement ce jeu comme ces ancêtres peu se résumer de la sorte: Pas de règles, pas d'arbitre, pas le moindre fair-play. Bienvenue dans le monde brutal et sauvage des parties footballistiques entre des participants ne possédant aucune empathie pour qui que ce soit.


Test Mario Strikers Charged Football Wii - Screenshot 33Le principe de base de Mario Strikers Charged Football reprend fidèlement celui de son prédécesseur, à savoir que l'on contrôle l'un des tauliers de la famille Nintendo qui sera le capitaine et trois joueurs secondaires à choisir, dans des matches à quatre contre quatre. Les heureux élus sont Mario, Luigi, Peach, Daisy, Yoshi, Waluigi, Wario, Bowser et Donkey Kong, tous ayant des caractéristiques fidèles à leur gabarit. Ainsi, Mario est complet, Bowser puissant et solide en défense, Peach douée pour les passes et les déplacements... etc. Notez également que Bowser JR, Didi Kong et Flora Pirahna se débloquent au fil des victoires et récompenses, pour porter le total de capitaines à douze. Aux côtés d'eux s'installent trois équipiers que l'on peut choisir parmi une liste de huit personnages : Toad, Boo, Skelerex, Topi Taupe, Koopa, Birdo, les Frères Marto et Maskass. Plus utiles et complets que dans Mario Smash Football, ils avancent eux aussi des stats différentes qui permettent de mettre en place une véritable mentalité offensive, défensive ou collective au jeu pratiqué en match, ce qui change avec l'opus précédent ou l'on choisissait une équipe et on avait les mêmes partenaires, là place à une forme de stratégie...  En ce qui concerne les théâtres de ces affrontement rugueux, les traditionnels terrains de foot font place à des arènes fermées permettant de s'aider des murs, ou autres arènes qui peut vous réserver quelques surprises....  Impossible d'échapper aux coups de boutoir de votre adversaire, il faut foncer tête baissée dans le combat, tout en restant concentré au maximum. Comme vous l'avez compris, on se rentre tellement dans le tas qu'il vauyt mieux être bien concentré sous peine de perdre le ballon de vue, et il est vrai que la lisibilité de l'action est parfois un peu compliqué tellement c'est fouilli, toutefois certains aimeront ce stress de ne pas savoir ou est la balle...


Pour ceux qui découvrent le foot selon l'équipe de développent de  Next Level Games, les premières minutes ressemblent à un grand n'importe quoi dans lequel il est bien compliqué de se frayer un chemin ou de reconnaître le personnage contrôlé. Aussi, il s'avère indispensable pour les débutants d'aller faire un tour dans le mode entraînement afin de faire connaissance avec les contrôles du jeu. Le jeu possède quelques subtilités de plus que l'ancêtre de la game cube, en effet chaque personnage possède une feinte spéciale. Toutefois, les bases sont conservées comme la possibilité de charger la puissance des tirs en maintenant la touche enfoncée jusqu'à ce que le shoot soit déclenché de lui-même. On remarquera qu'une succession de cinq ou six passes réussies d'affilée permet d'ailleurs de pré-charger le tir. Dans ce cas-là, le dernier joueur à recevoir la balle peut tirer sans contrôler ni charger mais profitera d'une puissance maximale. Mais le gros point fort du jeu, c'est la possibilité d'inscrire la bagatelle de six buts d'un seul coup. Pour cela, le joueur se doit de déclencher la "méga frappe" de son capitaine. Concrètement, il est demandé de maintenir la touche de tir jusqu'à ce qu'une jauge apparaisse et d'arrêter l'aiguille le plus près possible des zones oranges de gauche et de droite pour maximiser les chances de marquer. Le capitaine s'envole alors dans les airs à la manière d'Olive et Tom et bombarde le gardien d'autant de tirs que sa précision lui permet, dans une limite de six shoots. Vrai plus car en multi le joueur adverse pourra tenter d'arrêter les balles, la rapidité à laquelle arrivant sur le but dépendant de votre précision à vous rapprocher de la zone orange. Ceux-ci comparer à l'opus précédent ou la réussite du tir permettait d'inscrire deux points sans que le gardien ne puisse rien faire.


Test Mario Strikers Charged Football Wii - Screenshot 35Maintenant que nous avons vu les rudiments de l'attaque, voyons la défense qui peut se résumer a deux actions soit vous jouer de l'épaule (ou de la langue avec yoshi...), soit vous tentez l'interception. De plus comme vu précédemment, lorsqu'une méga frappe est déclenchée à votre encontre, vous pouvez tenter d'arrêter la totalité des tirs en pointant la Wiimote sur l'écran et en appuyant sur A à chaque fois qu'un ballon apparaît. Il est même possible de déconcentrer l'adversaire au moment où celui-ci tente de stopper la course de l'aiguille sur les bords de la jauge en secouant le Nunchuck. Un ajout sympa, qui fait lui aussi appel à vos réflexes et qui permet de ne pas voir le score enfler trop rapidement. A


On continuera avec l'apparition de nouveautés d'importance en précisant que les joueurs secondaires peuvent eux aussi déclencher des tirs spéciaux en chargeant un shoot. Finie l'époque où tirer sans utiliser le capitaine ne permettait quasiment jamais d'inscrire un but dans la foulée. Ce qui reste toutefois beaucoup moins impressionnant qu'une super technique déclenchée par un capitaine. Par exemple, vous pourrez voir Mario ou Luigi grandir subitement, à la manière d'un New Super Mario Bros ou d'un Super Paper Mario, piétinant sur tous les joueurs, quel que soit leur gabarit, ce qui s'avère idéal pour prendre possession de la balle et l'expédier au fond des buts. L'autre gros morceau du gameplay reste l'utilisation d'items. On en compte neuf au total (carapaces verte, rouge, bleue et à pics, peau de banane, bombe, chomp, champignon et étoile). Ceux-ci ont globalement les mêmes effets sur un terrain de foot que dans un Mario Kart. Seul point négatif, les items ne s'obtiennent qu'en effectuant des tirs chargés, ou si vous vous faîtes bousculer sans le ballon,et peuvent apparaître assez discrètement , tout comme aléatoirement. On note cependant que deux items peuvent être cumulés et qu'il est possible de choisir de ne pas les utiliser immédiatement. Voilà donc autant de particularités de gameplay made in Wii du jeu qui le font progresser.


Dans son contenu, Mario Strikers Charged Football se révèle quasi aussi frêle que son grand frère pour ce qui est du solo ou du multijoueur Offline. Un mode de jeu assimilé à des matches exhibition (domination) jouables en solo ou jusqu'à quatre, un mode challenge (renverser des situations compromises où le score est nettement défavorable), un mode entraînement et un mode compétition (en route vers la Coupe Striker). Dans ce dernier, le joueur doit dans un premier temps terminer en tête d'un groupe de quatre joueurs où chacun des participants s'affronte deux fois afin d'accéder ensuite aux demi-finales, le tout, orné d'un système de points original. Gagner rapporte trois points, perdre en mort subite rapporte un point (comme un bonus défensif) et perdre avant la fin du temps réglementaire ne rapporte aucun point.  Les matches se terminent en but en or si les deux équipes sont à égalité à la fin du temps imparti. Les matches nuls n'existent donc pas. Cette compétition est le moyen le plus rapide de débloquer du contenu, en la remportant ou en obtenant des titres honorifiques de meilleure attaque (Pied d'Or) ou de meilleure défense (Mur de briques).


Mais la grande nouveauté du jeu et même de la machine, c'est le mode Online. S'il reste très basique (des matches amicaux ou des séries au meilleur des trois matches), il permet d'affronter très rapidement un possesseur de Mario Strikers Charged Football et de voir ses statistiques (victoires, défaites et points accumulés) recensées dans des classements quotidiens ou généraux. Un gros plus qui pour la durée de vie et pour enchaîner des matchs débridés et délirant en 4 contre 4!!!

 

Mes notes:

Graphismes: 16/20 (Un des points fort du jeu, celui est très joli, pas grand chose à redire, il est très coloré avec des détails et symbolise bien l'univers Mario).

Jouabilité: 14/20 (La combinaison Wiimote + nunchuk se prend en main aisément après un petit tour à l'entraînement pour apprendre les touches, on peut regretter une sous utilisation des caractéristiques de la wiimote mais je pense que c'est suffisant)

Durée de vie: 15/20 (Vous ferez rapidement le tour du mode solo, et il est vrai que seul le jeu n'a pas vraiment d'intérêt. Je vous conseille de le réserver au soirée entre copain ou là le quatre contre quatre et l'esprit de compétition peut l'emporter et vous faire passer une vrai bonne soirée, sans oublier le mode on line qui permet de jouer contre d'autres  individu et d'avoir un classement actualisé tous les jours, et laisse donc une durer de vie importante).

Bande Son: 11/20 (C'est là finallement que se trouve un défaut du jeu, l'ambiance est certe bonne enfant, mais les musiques ne marquent pas et passent sans comme un fond sonore, enfin le côté supporter n'est pas assez développé et aurait pu ajouter une dose d'excitation à la compétition).

Scénario: 12 (Il n'y a pas vraiment de scénario, le principe c'est une arène: un terrain de foot, fait pour se rentrer dedans et mettre le plus de but possible sans qu'il n'y est vraiment de règle.)

Note Générale: 14


Mes notes

Publié dans Test

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thomas 01/11/2008 01:01

Un jeu très axé arcade !!